Print this page

Communiqué du 14 mars 2018, à l’occasion de la célébration de la journée arabe des droits de l’Homme, le 16 mars 2018

Published in Communiqués de presse

Le Conseil National des Droits de l’Homme accorde un intérêt certain à la commémoration de la journée arabe des droits de l’Homme, qui coïncide avec la journée du 16 mars 2018, fixée lors du Conseil de la Ligue Arabe, tenu le 12 septembre 2017 sous le slogan « droits de l’Homme et développement durable ».

Les caractéristiques essentielles des droits de l’Homme tiennent à leur portée internationale, à leur protection par la loi, à leur protection de la dignité humaine, des personnes et des groupes de personnes. Notre pays, l’Algérie, a franchi un pas important et significatif dans la construction d’un État de droit et la consécration des droits de l’Homme, notamment, par le recours à de nouvelles lois et l’amendement d’autres dans la perspective de les inscrire en conformité avec ses obligations internationales et régionales induites par sa ratification des instruments relatifs aux droits de l’homme.

Ainsi, 42 articles de la Constitution de 2016 sont intervenus pour asseoir les principes des droits fondamentaux pour ce qui se conforme aux droits et à la dignité humaine et, également, au développement durable énoncé au niveau de son préambule qui stipule que : « Le peuple algérien demeure attaché à ses choix pour la réduction des inégalités sociales et l'élimination des disparités régionales. Il s'attèle à bâtir une économie productive et compétitive dans le cadre d'un développement durable et de la préservation de l'environnement. De même que l’alinéa 1er de l’article 19 de la Constitution de 2016 énonce que : « L’État garantit l'utilisation rationnelle des ressources naturelles ainsi que leur préservation au profit des générations futures ».

Le droit au développement constitue un des droits de l'homme, que la Charte des Nations Unies a consacré en mettant l'accent sur la question du bien-être social et de l'élévation du niveau de vie dans un environnement ouvert à la liberté. De même que la Charte arabe des droits de l'homme a consacré, dans son article 37, le droit au développement qu'elle considère comme un droit fondamental de l'homme et invite, à ce sujet, l’ensemble des pays à développer des politiques de développement et à mettre en œuvre les solutions requises pour garantir ce droit. Quant à la déclaration universelle des droits de l'homme, elle renferme, également, un package de principes constituant une base importante du concept de droit au développement. C’est le cas, également, des deux pactes internationaux relatifs, respectivement, aux droits civils et politiques, économiques, sociaux et culturels.

Le Conseil National des Droits de l'Homme, qui accorde, pour sa part à l’occasion, une importance certaine à cette question, liée à la qualité de la vie du citoyen, à son émancipation et à la prospérité de la société, veille à ce qu’il soit mis davantage l’accent sur les besoins fondamentaux des différentes catégories de la population en vue de leur assurer une vie digne, honorable et équitable.

Enfin, le Conseil National des Droits de l'Homme adresse, à l’occasion, ses félicitations au citoyen algérien et dans le monde arabe et espère que cette journée figure parmi les jours qu'il chérit, soutient, s'en inspire, conforte sa force, aiguise et renforce sa détermination dans la lutte pour l’obtention de tous ses droits civils et politiques, économiques, sociaux et culturels consacrés à l’échelle internationale. Cela permettra la concrétisation de ces droits dans le cadre du développement durable, dans son sens global, autrement dit dans la dignité humaine.