Print this page
20
June

Commémoration de la journée mondiale des réfugiés et de la journée du réfugié Africain

Le 20 Juin 2017, La Commémoration de la journée mondiale des réfugiés et de la journée du réfugié Africain.

Le monde célèbre le 20 juin de chaque année « la Journée mondiale des réfugiés », afin de se remémorer la souffrance vécue par des millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont fui leurs pays, abandonnant leur domicile,

craignant une persécution et une répression à cause de leur race, religion, nationalité, appartenance à un groupe social donné ou en raison de leurs opinions, positions politiques, ou par rapport aux changements climatiques , mais, aussi, à cause des guerres et conflits . La célébration de cette journée est, également, l’occasion de faire reconnaitre le courage et la persévérance de millions de réfugiés face à ces problèmes qu’ils rencontrent dans leurs pays. C’est, aussi, l’occasion de manifester à cette catégorie de personnes la solidarité du monde avec eux, en œuvrant à améliorer leur situation par le fait d’accorder plus de soutien au Haut- Commissariat aux réfugiés (HCR), pour qu’il puisse avec l’appui des Etats, des organisations gouvernementales et non gouvernementales, ainsi que de la société civile, d’assurer leur protection et leur fournir l’assistance et l’aide nécessaires. Le but escompté est d’encourager la communauté internationale avec toutes ses composantes, à agir avec rigueur en vue d’éliminer les causes d’amplification du phénomène d’asile, qui ne cesse de s’accentuer du fait des situations vécues par certains pays à l’instar, de la Syrie, de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Somalie, du Soudan et de la Libye . L’Assemblée Générale des Nations - Unies en choisissant la journée du 20 juin , à compter de 2001, comme Journée mondiale des réfugiés , commémorait à la fois le cinquantième anniversaire de la Convention relative au statut de réfugié de 1951, et le cinquantième anniversaire de la création du Haut- Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés . Il convient de noter que le 20 juin, est non seulement la journée mondiale des réfugiés mais aussi, la journée du réfugié africain. En effet l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), en ce temps là, a accepté

« qu’une journée internationale des réfugiés coïncide avec la journée du réfugié africain ».

L’Algérie est consciente des souffrances subies par les réfugiés, du fait que durant la guerre de libération nationale, des centaines de milliers d’algériens ont vécu comme réfugiés en Tunisie et au Maroc après avoir quitté leur domicile pour échapper aux persécutions et à l’injustice qui leur ont été infligées , dans leur propre pays, par le colonisateur . Après l’indépendance, la Convention relative aux réfugiés de 1951, fut l’une des premières conventions internationales à avoir été ratifiée par l’Algérie en 1963. Au cours de la même année, le décret n°63- 274 du 25 juillet 1963 fixant les modalités d’application de la Convention relative au statut de réfugiés de 1951 , a été pris par le gouvernement, créant le Bureau pour la protection des réfugiés et des apatrides, ainsi que la commission des recours, ce qui reflète l’intérêt accordé par l’Algérie à cette question. L’Algérie a, également, ratifié le 25 Juillet 1973 , la Convention de l’OUA de 1969, régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique. Le Conseil National des Droits de l’Homme, institution constitutionnelle chargée de la promotion et de protection des droits de l’Homme, a commémoré cette double célébration de la journée mondiale des réfugiés et de la journée du réfugié africain, en organisant une journée d’étude sous le thème :

« les réfugiés entres les conventions internationales et régionales et la réalité ».

Cette journée d’étude a été présidée par la Présidente du Conseil National des Droits de l’Homme et le Représentant du Haut Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR) en Algérie. Ont animé cette journée, les intervenants suivants :

  • Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Lazhar Soualem , directeur des droits de l’Homme , du développement social, des affaires culturels,

scientifiques et techniques internationales, au Ministère des Affaires étrangères. Son intervention a porté sur : « l’Algérie et les réfugiés » ;  Monsieur Alexander Beck, Senior Protection Officer auprès du Haut- Commissariat pour les réfugiés en Algérie. Son intervention a porté sur « le cadre juridique international relatif à la protection des réfugiés » ;  Monsieur le Professeur Lazhari Bouzid, Membre du Conseil National des Droits de l’Homme et Président de la Commission permanente des droits civils et politique. Son intervention a porté sur : « les réfugiés, les droits de l’Homme et le Conseil National des Droits de l’Homme » ;  Monsieur Abba Essalek Al Hassein, Président de la Commission Nationale Sahraouie des Droits de l’Homme (CONASADH). Son intervention a porté sur : « la situation des réfugiés sahraouis ».

L’objectif de cette célébration était de :
  • Sensibiliser sur la situation des réfugiés ;
  • Renforcer l’esprit de solidarité et d’aide avec les réfugiés ;
  • Cerner les observations et recommandations émises par les organes internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’Homme ;
  • Assurer une meilleure connaissance des droits des réfugiés par les autorités publiques ;
  • Plaider pour l’adoption d’une loi sur le statut des réfugiés et des demandeurs d’asile, respectueuse des engagements de l’Algérie et conforme aux exigences des droits de l’Homme.

 

 

Résolution de l’Assemblée Générale des Nations- Unies, Cinquantième anniversaire du HCR et de la journée mondiale des réfugiés, 4 décembre 2000, A/RES/55/76.
Journal Officiel n°52 du 30 juillet 1963, p .764
Journal Officiel n° 68 du 24 Aout 1973 p. 782

Last modified on Thursday, 25 January 2018 11:46