CNDH: une charte des droits des femmes prête avant le 5 juillet.

Le Président du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), Abdelmadjid ZAALANI, a annoncé mardi 08 mars 2022, que le conseil élaborera une charte des droits des femmes avant le 5 juillet prochain.
Lors d’une conférence organisée à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes sous le thème “Droit des femmes en Algérie: réalité et perspectives”, M. Abdelmadjid ZAALANI a précisé qu'”après l’officialisation du CNDH par le Président de la République, il a été procédé, le 20 février dernier, à l’élection des présidents de six commissions, dont celle en charge des droits des femmes, laquelle s’attellera dès cette semaine à l’élaboration d’une charte des droits des femmes, à titre de contribution du conseil à la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie”.
Des cadres et des chercheurs du CNDH seront mis à contribution pour la réalisation de cette charte sous l’égide de la commission spécialisée, a-t-il ajouté, soulignant qu’elle sera “prête avant le 5 juillet prochain”.
“La charte des droits des femmes reprendra la teneur des chartes internationales et régionales, dont la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, des textes nationaux en vigueur, ainsi que les conclusions des conférences internationales tenues jusqu’à la conférence sur le développement durable (2015) où le rôle de le femme est mis en avant”, a fait savoir M. Abdelmadjid ZAALANI.
Il a, également, fait état de “l’éventualité d’inclure des réponses à des questions sur les principaux dossiers intéressant la femme, en sus de certaines statistiques, et le rôle du CNDH dans la protection des droits de la femme et leur promotion dans les limites de ses compétences”.
Abordant les droits de la femme en Algérie, M. Abdelmadjid ZAALANI a affirmé que “la femme a arraché plusieurs droits qui doivent être salués, tandis que d’autres sont en attente de leur promotion, en vue de concrétiser des résultats meilleurs”.
S’agissant des droits de l’Homme en général, le même intervenant a indiqué que ” l’Algérie est parmi les Etats pionniers dans la promotion de certains droits, tels le logement et la promotion des zones d’ombre, soulignant ” le rôle consultatif et pionnier du CNDH dans cet aspect”.

La conférence a vu deux interventions, une d’un membre du CNDH, à savoir Fatma Zohra Bachir Cherif KARADJA et l’autre de la présidente du Centre d’Information et de Documentation sur les Droits de l’Enfant et de la Femme (CIDDEF), Nadia Ait Zai, dans lesquelles elles ont abordé la situation des droits de la femme en Algérie, ainsi que les moyens de protection de la femme de toutes les formes de violence.