Les médias, “un terreau des plus fertiles” pour l’exercice de la liberté d’expression

ALGER – Le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Abdelmadjid Zaalani a affirmé, mardi à Alger, que les médias constituaient “un terreau des plus fertiles” pour l’exercice de la liberté d’expression.

Lors d’un workshop interactif organisé par le CNDH sous le thème “La presse et les droits de l’Homme” à la veille de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse coïncidant avec le 3 mai de chaque année, M. Zaalani a souligné que “les médias constituent un terreau des plus fertiles pour l’exercice de la liberté d’expression, intrinsèquement liée aux droits de l’Homme”.

“Ce rôle nous impose de réfléchir à la manière avec laquelle la transformation numérique nous incite à nous focaliser sur la liberté d’expression en tant que vecteur des droits de l’Homme”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le président du CNDH a mis en avant les règles fondamentales des droits de l’Homme, affirmant qu’elles sont “universelles, indissociables et interdépendantes”.

Dans le même contexte, il a insisté sur “l’éducation, un facteur essentiel dans la liberté d’expression et les droits de l’Homme qui sont, avant tout, une culture”.

Lors de l’atelier de formation, les intervenants ont évoqué l’impératif de faire l’équilibre entre la liberté et la responsabilité dans la pratique journalistique, outre le respect de l’intérêt général, des droits des individus et des valeurs de la société.

Ils ont également abordé le progrès technologique que connait le monde, ainsi que les nouveaux défis qu’il impose aux journalistes, notamment en ce qui concerne les fausses informations (fake news) et tendancieuses, soulignant l’impératif de choisir rigoureusement leurs sources et les utiliser à bon escient.

 

ALGÉRIE PRESSE SERVICE (APS)